Un grain de folie à partager, quelques idées à semer, beaucoup de couleurs à ajouter...
Le jardin des arts est l'endroit où les passions se rencontrent, avec pour terrain commun un jardin fleuri...
et un goût du naturel certain !
Et quand cela est saupoudré des malices d'une créature des chemins,
cela donne ça...
Bienvenus !


21 sept. 2012

Trois ambiances, deux terrasses, un mal de dos ! #3

Après l'explication du pourquoi (le projet ici) et du comment dans l'article d'avant-hier et l'article d'hier, je vous montre la terrasse à ce jour.  Allez, trêve de bavardage  : 






 A ce jour, il reste la finition de la pierre à poser : je veux rajouter des massifs dans les coins, afin de nuancer la rectitude de l'aménagement (mais qui était presque obligée, car je souhaitais diriger tous les regards vers la vue, perspective toussa...). Une taille sévère du tilleul est d'ailleurs prévu pour 2013. Puis il faudra penser au revêtement (ardoise, gravier ? qu'en pensez-vous ?) de la partie à gauche du bassin. Et l’extérieur : peinture anthracite des volets et structures de verrière,  fenêtres, enduit à la chaux de la jardinière. Et finition de la première partie (transition dedans /dehors) que je ne vous ai pas encore montrée. J'ai déjà ma petite idée, un mélange de pierre et de bois, je sens qu'on va encore s'amuser...Et dire que ce n'est qu'une infime partie de ce qui m'attend encore...Mais c'est ce qu'on aime, pas vrai ?

20 sept. 2012

Trois ambiances, deux terrasses, un mal de dos ! #2

Hier, vous aviez droit à une loooongue histoire du soir sur l’aménagement de la terrasse. En voici la suite.

Nous en étions au passage où le Prince sauve la Princesse...ah non, c'est pas ça ! enfin presque vous me direz...Car il est vrai que les bras d'un homme changent souvent la vie d'une femme. Non je n'ai pas dit ça. Je retire. (...) Mais entre jardinières peu ou pas musclées, on se comprend.

Des agglos furent portés et assemblés, selon le plan de départ, en une grande jardinière. Un second massif a été "disqué" dans le béton (deuxième photo) pour diminuer la quantité de surface "maçonnée" et donner plus de légèreté aux constructions (vous remarquez au passage la sublime couleur des peintures dont j'ai déjà parlée...). La bordure de ce massif est en plessis de noisetier. En réalité, ce sont des treillis détournés en bordure, car je ne trouvais pas la hauteur qui me convenait. Et là, c'est parfait ! La terre décaissée de l'ancien parterre béton (il se prolongeait tout à gauche, première photo) a été utilisée pour recharger en terre différents endroits de la terrasse.


Ensuite, une fois tous les gravats enlevés, la première terrasse a été montée, sur plot, en prenant appui sur une marche béton existante que je voulais faire disparaître. Les plantes en pots depuis des années ont été plantées, les nouvelles aussi, la famille végétale s'est agrandie !


Ensuite, il a fallu redessiner le bassin à partir de l'existant, qui prenait avant une bonne moitié de l'espace. Aujourd'hui, il ne fait que 2,5m sur 1 mètre (environ). Puis le décaissement autour s'est fait, un vrai casse-tête si on voulait que le ponton donne l'impression de "flotter" un minimum...


Et puis vint le temps d'installer feutre et bâche, et enfin de remplir (grand moment d'émotion...).

(ici on voit les premières bases du ponton)

Le ponton fut construit. Je vous épargne les détails douloureux. Un de ces grands moment de galère où je me dit : "mais pourquoi j'ai des idées pareilles, bon sang" (en moins poli...). J'ai ensuite décaissé pour installer deux grandes poutres de la maison de mes parents (un peu de mon premier amour pour le jardin qui viendrait me poursuivre jusque chez moi, comme un symbole, en quelque sorte...) et en faire des retenues de terre, de chaque côté du ponton. 


Pour finir, en gros, il a fallu tout nivelé sur la dernière zone, avant de poser la pierre, pour le second espace de terrasse (on rigole pas, c'est moi qui l'ai fait...ahem).


Je vais faire un dernier article pour vous montrer le résultat, pas tout à fait définitif, des durs labeurs de Monsieur et Madame Les Artistes. Ce n'est pas parfait, ce n'est pas fini, mais cela nous ressemble. Je vais pouvoir finir le reste seule (enduit de la jardinière...), pendant que Monsieur L'Artiste me construira mes tables basses en palette..."enfin, ça, on verra" il a dit ! Il s'agira de ne pas trop en demander non plus :)

19 sept. 2012

Trois ambiances, deux terrasses, un mal de dos ! #1

Je vous introduisais dans mon précédent article quelques images du bassin; alors oui, il est enfin terminé. La terrasse a aussi avancé d'un grand bond en avant, et je me réjouis de pouvoir en parler.
Je vais reprendre depuis le début, si vous voulez bien...

Il était une fois, une maison des années 30 acquise par de courageux *et complètement givrés* nouveaux propriétaires. Tout était à refaire, bien sûr, sinon Madame et Monsieur Les Artistes *nous les nommerons ainsi pour les besoins de la narration* auraient bien eu trop peur de s'ennuyer...De raccordement au tout à l'égout en réfection d'électricité, en passant par quelques flammes pour la poésie (qui ont fait hurler Madame L'Artiste); de démolition de plafond en reconstruction de plancher, la maison mis un an et demi à se refaire une beauté. Mais, Madame L'Artiste regardait de temps en temps du côté du jardin, d'un air las et opprimé...Le lierre paraissait menaçant, et le bleu du bassin l'agressait...



Et, entre temps, les travaux avaient tant enlaidi son futur paradis, qu'elle ne savait plus où mettre les pieds ! 

non, vous ne rêvez pas...et encore, il y a encore la bétonnière sur le côté gauche avec les sacs de ciment, sable, etc...je mets celle-ci car tout en bas à droite, on aperçoit un tout petit bout (sous le pot) du massif béton donc je parle plus bas. On voit aussi une partie des pierres qui proviennent de la maison.



Alors parfois, quand le plâtre était un peu lourd à porter, ou quand les murs mettaient du temps à sécher, elle s’éclipsait dans le jardin et se mettait à rêver...Bien vite, les rêves ne suffirent plus, et elle entreprit seule de remodeler la terrasse : elle commença en s'expérimentant d'abord à la taille nuage sur un pittosporum pas vraiment gracieux. Puis, elle continua en supprimant ces vilains massifs en béton arrondis qu'elle ne pouvait supporter...La masse était sa meilleure amie, et quand le mal de dos la clouait au lit, le crayon et le papier l'accompagnait pour lui dicter de jolies histoires de jardin secret...(pour voir le projet de la terrasse, c'est ici)

Les poutres de la cave tombaient, des portes s'ouvraient dans les murs en pierre, et tous sans exception quittaient la maison pour trouver bien naturellement leur place au jardin et accueillir les futures plantations.


 Elle mis en place quelques pierres de taille *re-lumbago*, déplaça quelques dizaines de brouette de terre *re-torticoli*, mais souvent le désespoir finissait par gagner...


Heureusement, un soir, Monsieur L'Artiste eut pitié d'elle, et, laissant aux beaux jours la maison de côté, il la relaya à la pelleté, pour son plus grand bonheur !

A partir de là, les choses allèrent bien plus vite, il faut bien l'avouer...

(suite demain !)

13 sept. 2012

Histoire d'O...

Ondoyants frissons sur la surface tranquille...


Ombelle fragile dans le vent vigoureux...


Obscur détour dans un fond immobile..


Une Ouverture sur la toile du monde.


Quelques aperçus discrets du bassin qui est terminé, je reviendrai dessus dans le prochain post. La terrasse est en finition, ça fait du bien, je me remets donc à réfléchir à ce que je vais pouvoir planter *mais avais-je vraiment arrêté ?*. Mais vraiment, un coin d'eau, cela change tout. Pour l'instant, point de murmure aquatique (pas de pompe ni rien), mais rien que le visuel apporte beaucoup...les reflets, le infimes mouvements, et les passages des oiseaux de plus en plus nombreux (il me semble parfois qu'ils n'attendaient que ça !)...Je suis vraiment heureuse de la décision de garder ce bout de bassin !
A bientôt, il y a du soleil, je vais tremper les pieds dans l'eau !

9 sept. 2012

Dimanche Photographie

J'ai changé de jour, et oui, c'est la rentrée, place aux nouvelles tendances (nan en vrai, plus facile à gérer pour moi ! )



7 sept. 2012

Achat intempestif 2

Bonjour bonjour ! mais où était donc passée la jardinière ? ben au jardin, pardi ! et aussi dans un ou deux magasins spécialisés. Une vieille histoire de gobelet pour croquettes à aller chercher, sans même devoir passer par la case "Caisse". Et pourtant, c'était sans compter le petit détour que vous connaissez toutes (tous?) au rayon vivaces, et cette ,ô combien attirante, sélection de fin d'été. Bref. L'histoire se répète.

La photo de famille :

Les petits ont pris leurs quartiers :

 
Sauge microphylla 'Trenance' : un joli rose violacée qui donnera le meilleur d'elle-même l'an prochain...

Pennisetum setaceum 'Rubrum' : des tiges bordeaux violacées magnifiques, non rustique, malheureusement...

Escallonia 'Gold Brian' : une lumière dans les massifs

Santoline et Papyrus *mais que voit-on derrière ?? ah ah...* 

Bon, j'ai craqué pour une graminée qui ne supporte pas l'hiver, et que je devrai rentrer dès les premiers froid. Mais ne donne-t-elle pas bien, dans la verrière ?

J'ai été très raisonnable donc. Mais pourquoi cette petite voix me disait-elle : "cours, paies, sors, avant que la raison ne te dise de tout reposer ! " Meuh non, on ne l'écoute pas, hein ? Vous l'écoutez vous ?

4 sept. 2012

Moi et les poules : Hors-Sujet ? mais non...1

Je vous l'annonçais dans mon premier article de septembre, j'inaugure aujourd'hui une nouvelle catégorie d'articles, les "Hors-Sujets". Car une jardinière n'est pas efficace *ah bon ?* qu'au jardin...il y a :
 les jardinières gourmandes : elles aiment cuisiner leurs p'tits légumes 
 les jardinières décoratrices : toujours une idée à transposer au jardin
 les jardinières 100% naturelles : elles ne prononcent pas le mot "désherbant" de peur de faire fuir les oiseaux...

Bon, je suis un peu tout ça, moi, des fois je m'y perds, des fois j'oublie, mais bon, un joyeux mélange, c'est comme ça qu'on dit ?

Et pour introduire joyeusement le sujet, aujourd'hui, je serai la jardinière-éleveuse-de-poule. Ah, vous ne l'attendiez pas, celle-là. Car oui, dans mon petit jardin de centre-ville, nous avons accueilli deux poules, jolis et inattendus cadeaux de mariage (le poulailler l'est également, construit main de A à Z par un ami cher), j'ai nommé : Paillette et Touillette. (bon, pour être tout à fait honnête dans la retranscription des faits réels, une des deux premières poules est morte suite à une piqûre de frelon *diagnostic par moi-même : jardinière-vétérinaire*, elle s'appelait GraTouille; Touillette a été choisie en son hommage...Paillette ne s'en remet toujours pas.). Je vous présente donc, par ordre d'apparition (en fait de gauche à droite), Touillette et Paillette : 

Hein, qui va-là ?

 Mais elle avait rien d'autre à faire l'autre avec son appareil ?

Attends, je m'en occupe, elle va voir ce qu'elle va voir !

Hem, bon, voilà. Ce sont des Bantams de Pékin, d'adorables poules naines très sociables, bonnes pondeuses, bonnes couveuses. Elles aiment les câlins, les discussions, et le gras de jambon. Elles sont dans le poulailler la nuit, et la journée, s'il ne pleut pas, elle ont tout le jardin à elles. 


Je les laisse même monter jusqu’en haut, sur la terrasse, dans mes nouveaux massifs, elles me nettoient les mauvaises herbes, mais, bon, je contrôle quand même...



Et de toute façon, Mamzelle Loa surveille d'un oeil...

Elles pondent en ce moment un oeuf par jour,et nous on se régale d'oeuf brouillés, coques, cocottes...et d'omelettes à l'oseille (du jardin...et oui, on y revient toujours...).



Mmh, bon, j'ai faim moi...Voilà pour le premier "Hors-Sujet" ! Cela vous a plu ?

Et, au fait, dernière question: quel portrait de jardinière choisiriez-vous ? (et, sans concertation aucune, Geneviève m'a devancée, et nous livre son charmant portrait de jardinière hyperactive :) c'est ici : )

A bientôt !

1 sept. 2012

Et c'est reparti !

Même sans avoir pris de congés en ces deux mois estivaux, ma tête a été un peu en vacances, avec la lumière du jour qui s’éternise, le beau temps, les visites...Mais bon, la nuit arrive de plus en plus tôt, les vestes sont de sortie, les amis ont repris le boulot...Ça sent septembre...Quoi ? on y est ?! Au boulot alors !

 Ce blog est né un jour de septembre et c'est à ce moment là, depuis deux ans, que j'aime reprendre un autre départ. Après le tournant de rentrée de 2011, nous voici reparti, ensemble je l'espère, pour une autre tournée d'articles jardin...et autres. Pour changer de mes billets célébrant habituellement chaque début de mois, j'inaugurerai bientôt dans ce mois une autre série : les "Hors Sujets" : histoire de comprendre les autres petits côtés qui font de vous, de moi, de nous quoi, des jardinières passionnées. Parce que tout nous enrichit, n'est ce pas ? Je reprendrai aussi les photos du mercredi, que j'ai laissé un peu de côté faute de temps...

En attendant, une image qui sent...l'été quand même ! nan mais oh !
et belle rentrée à tous !

Coreopsis 'Full Moon', fin de floraison...*snif* 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...