Un grain de folie à partager, quelques idées à semer, beaucoup de couleurs à ajouter...
Le jardin des arts est l'endroit où les passions se rencontrent, avec pour terrain commun un jardin fleuri...
et un goût du naturel certain !
Et quand cela est saupoudré des malices d'une créature des chemins,
cela donne ça...
Bienvenus !


28 juin 2013

J'ai découvert : les alliums

Certes, la floraison des ces boules aromatiques commencent à passer, mais je ne crois pas être trop en retard quand on voit  à quel point elles restent décoratives. J'ai suivi pas à pas l'évolution de chaque parcelle de tige, bouton, pétale, et je crois que c'est une des plus fascinantes naissances végétales à laquelle j'ai pu assister. En guest star : allium christophii et allium nigrum.




Et aujourd'hui.....

Je voulais aussi vous remercier pour vos commentaires sur le billet précédent, je suis plus que touchée d'avoir pu susciter l'émotion que vous m'avez décrite...C'est ce qui est beau aussi dans le jardin, le partage est partout. 

21 juin 2013

Moi et mes souvenirs...Hors-sujet ? mais non.... #8

Il y a des périodes de votre vie où il fait bon se raccrocher à quelque chose. Les moments de doute, les passages à vide, les frousses et changements de notre existence...Je ne sais pas pourquoi je me suis retrouvée là, dans cette intervalle d'enfance, qu'est le jardin de mes parents. C'était une fin d'après-midi, il faisait beau, et mes jambes ont retracé avec mon âme les chemins de mes souvenirs. 

Le vieux puits, dans lequel je venais puiser l'eau, rien que pour le plaisir. Pour mes chiens, pour me rafraîchir le visage et les bras, pour arroser le massif juste à côté, le premier que j'ai créé. Une spirée, un céanothe, des véroniques, des bugles rampants, des achillées...Quelques plantouilles achetées avec mes petits sous gardés précieusement, des morceaux de végétaux que, parfois, je suppliais mes parents de m’offrir, de mes yeux larmoyants savamment travaillés...

Quelques pas dans le jardin, enfin, le parc plutôt, avec sa taille peu compatible avec l'emploi du temps de mes parents...Un entretien gigantesque, des tailles encore à faire, des tontes toujours à renouveler, inlassablement, ces difficultés qui le rendent toujours un peu sauvage. Et l'émotion au bout des yeux, qui regardent le soleil jouer avec les feuillages. L'émotion au bout des doigts, qui caressent les écorces déjà maintes fois caressées, celles des chênes qui ont grandi en même temps que moi, parce que mon père voulait en faire une forêt. L'émotion au bout des mots, qui répondent au joli discours d'un oiseau, un rouge gorge, j'aime à me dire que c'est toujours le même depuis toutes ces années. L'émotion, partout, en fermant les yeux et en inspirant les odeurs du jardin qui se mêlent en un parfum extraordinaire.

Quelques pas autour du kiosque, une idée à moi, encore, que mon papa a bien voulu réaliser de ses mains de magicien. Je ne savais pas alors que je construisais comme un temple d'amour. Les roses et les clématites, la mousse au sol, ce petit paradis qui a accueilli les voeux et l'échange d'anneaux de deux amoureux, Jérôme et moi, il y a deux ans. Les sourires et les larmes de joie qui en imprègnent encore les lieux. Faire le tour, rentrer dedans, se dire que les clématites ne sont pas en si mauvaises compagnie. Arracher tout de même une ou deux mauvaises herbes; et se dire qu'il faudra revenir, pour tout enlever.

Quelques pas encore, au rythme du vent, au rythme du temps. Et ma main sur l'écorce, encore, de l'arbre que j'ai planté, plus de 15 ans auparavant. J'ai toujours su qu'il y arriverait, malgré ce qu'on me disait. Le voir grandir, un mètre, 3 mètres,10 mètres, et en être fière. Se souvenir du froid de l'hiver 2012, entourer son tronc de mes bras, en fermant les yeux. Et il repousse, qui en doutait ? Je caresse du plat de la main les nouvelles tiges et ses feuilles bleutées...Je poursuis, longe un massif de sous bois que les géraniums vivaces ont colonisé. Je n'en avais planté qu'un ou deux, pourtant. Ou trois ? Je ne sais plus. Être surprise de la taille qu'a pris le buddleia ici, la spirée là bas...

Mais quelques structures sont cassées, le rosier grimpant est couché. Il fleurit comme jamais, pourtant. Qu'il est beau, je le dis à voix haute, pour qu'il l'entende. Aller voir du côté des jardinières, pas une idée à moi, pour une fois. J'étais sceptique, mais bon, se dire que ce n'est pas mal ce qu'en a fait mon père. Et je les ai remplies, de bouts de plantouilles bien vaillantes. "Pas trop haut hein", me disait mon père. Je n'ai jamais compris pourquoi, pour voir le jardin, il m'explique. Bon, d'accord. Planter des géraniums,  encore, des myosotis, et bon, sur le côté, mettre quand même une véronique, haute, bleue, belle. Mon papa a râlé, mais elle est toujours là. 

On m'appelle. Le jardin m'appelle. Faire un détour par le sous bois. Je lève mes yeux vers les chênes, me nourris de vert, de lumière, de joie. Garder le regard vers les cimes, longtemps, avoir mal au cou, mais continuer quand même. Je voulais grimper en haut, un jour. Je me disais "quand je serai plus grande". Etre plus grande, mais se rendre compte que ce n'est toujours pas possible. En être heureuse. Encore un rêve à ajouter sur la liste. 

Et la campagne autour. Les fleurs de sureau. Les sumacs qui émergent un peu partout. Les sapins de nos noëls. La façade de la ferme jamais finie. Le potager pas arrosé. Les melons divins. Les trésors enterrés. Les animaux enfouis.  Le beau poulailler en pierre sans poule dans lequel on enfermait les frangins, pour rire. Et le grand chêne, mon chêne, sa basse branche sur laquelle je passais des heures. Ce jardin m'a construite, il a été le plus beau cadeau de mes parents à l'enfant que j'étais, et que je suis, encore aujourd'hui...


13 juin 2013

Avant-Après : le massif Marie-Rose

Je poursuis dans l'évolution des massifs de la terrasse, avec mon coup de coeur de cette saison : le massif Marie-Rose. Souvenez-vous, avant c'était ça : 

Ah, non, si je dois être rigoureuse dans ma retransmission des faits, c'était plutôt ça :

 A l'automne, après la grosse transformation de la terrasse, j'ai entamé les plantations :

Et j'ai attendu, fait les cents pas devant, me suis mise à quatre pattes et le nez au raz de la terre pour faire émerger les premières pousses...



Et puis, un jour, j'ai ouvert grand les yeux...
C'était fleuri !


Et surtout, mon trésor de rosier et son souvenir qui l'accompagne...je l'ai soigné et chéri toute l'année : 'Mary-Rose' me le rend bien (et dire que l'an dernier je n'ai même pas eu une dizaine de fleurs...)


8 juin 2013

J'ai découvert : le rosier 'Astronomia'

Je l'ai rêvé, je l'ai soigné, je l'ai embrassé du regard pendant des mois...Le voilà ! il me fait l'effet d'une caresse sur un visage de bébé : de la douceur, de la tendresse et de l'émotion. Oui, tout ça !









6 juin 2013

Avant-Après : le massif des Belles

Louli m'a demandée des nouvelles de l'avancée du bardage en bois, pour moi l'occasion de faire un bilan sur l’avancée des massifs de la terrasse. Cette fois-ci, ce sera donc le massif des Belles. 
Les étapes :


Le toit et le bardage sont quasi finis, il reste à faire les peintures et les entourages de fenêtres. Le avant-après :
Les feuillages ont bien profité, un vide encore sur le devant, mais souvenez-vous, je ne savais pas quoi mettre, et c'est toujours le cas, je prends le temps de choisir...Si vous avez des suggestions !

'Blush Noisette' et 'Bella Anna' prépare doucement leurs floraisons. 
Quelques frustrations : Ils ont tous deux souffert des travaux de bardage *ça a été l'enfer de travailler en faisant attention aux plantations...enfin sauf pour moi, mais bon, ce n'est pas pareil, ce sont mes bébés...*.

 Quelques belles surprises aussi...Regardez bien...
 Non, derrière plutôt :
Une bouture de Bella Anna ! un morceau de branche a été arraché, je l'ai mis en terre et il a repris.

Le soleil joue avec les couleurs...

Et si on s'écarte un peu sur le côté ? je laisse le géranium robertianum s'aventurer dans les feuillages, je l'adore...et...mais ?

L'ancolie 'Blue Star' a fleuri ! Avec ce temps, je l'avais oubliée...
Le soleil c'est bien mieux, non ?
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...